il y a 6 mois

USA : Les salariés acceptent de toucher un salaire plus bas pour travailler à la maison

90business
90business
Le média américain, NPR, rapporte que la pandémie qui a débuté en 2020, a poussé plusieurs entreprises a poursuivre l'expérience du travail à distance.
Presque 3 ans après la pandémie, près d'un employé américain sur trois souhaite continuer à travailler de chez lui.
Dans une récente étude du McKinsey & Company, 25% des américains affirment qu'ils pourraient travailler au moins à temps partiel depuis chez eux.
6 employés sur 10 se disent près à travailler à distance au moins une fois par semaine.
Pour NPR, 87% des travailleurs qui se sont vus offrir un "travail à distance" ont sauté sur l'opportunité.
Une étude récente montre que plusieurs sociétés ont réussi à capitaliser sur le travail à distance.
En utilisant cette récompense à la place d'une augmentation, certains affirment que ces tactiques peuvent aider à modérer l'inflation.
"Nous avons conclu qu'une récente augmentation du nombre de travailleur à distance pouvait réduire la pression qui pèses sur l'augmentation des salaires." José Maria Barrero, Nicholas Bloom, Steven J. Davis, Brent H. Meyer et Emil Mihaylov, économistes, via NPR
"En faisant ainsi, le challenge de l'inflation devient moins important pour les autorités monétaires. Les efforts pour réduire l'inflation en gardant un niveau de croissance constant peuvent être plus simple à réaliser." José Maria Barrero, Nicholas Bloom, Steven J. Davis, Brent H. Meyer et Emil Mihaylov, économistes, via NPR
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir