Les grands entretiens de Stéphane Blakowski "Société civile" - Jean-François Lamour

  • le mois dernier
Stéphane Blakowski reçoit Jean-François Lamour, ancien ministre des Sports et ancien sportif de haut niveau.Tout comme l'escrime, la politique est devenue un fil rouge de la vie de Jean-François Lamour. Séduit par l'envergure de Jacques Chirac après une rencontre fortuite aux Jeux-Olympiques de Los Angeles il se lance dans la campagne de 1995 pour rendre à son pays ce qu'il lui a donné. Il agit avec la même intensité et le même engagement que pour une préparation à une compétition d'escrime ; à une différence près c'est qu'en politique tous les coups sont permis. Il s'illustre et devient un pilier des gouvernements successifs de la présidence de Jacques Chirac qui l'impose à son premier ministre en 2002. En apprenant « sur le tas » comme il l'explique, il vit les victoires et les échecs politiques à la façon d'un sportif et finit par attraper « le virus » de la politique. Ainsi quand il quitte le gouvernement il décide de se lancer en tant qu'élu de terrain toujours dans cette volonté de découvrir et d'apprendre pour devenir le meilleur dans son domaine. En 1988, dans son discours de politique générale, Michel Rocard s'inquiétait déjà de la défiance croissante entre les citoyens et leurs représentants. Pour afficher sa volonté de "réconcilier l'État et la société civile", le nouveau Premier Ministre confiait donc le Ministère de la Santé au Professeur Schwartzenberg, une sommité en médecine mais un novice en politique. Neuf jours plus tard, l'éviction de Léon Schwartzenberg rappelait qu'on ne s'improvise pas ministre si facilement.La politique est-elle une vocation ou un métier ? Contrairement à ce que croient beaucoup de gens, disait Le Président Chirac en 2004, la politique n'est pas seulement une vocation, c'est aussi un métier qui demande une formation. Il justifiait ainsi l'éviction de tous les ministres de la société civile du nouveau Gouvernement Raffarin.Aujourd'hui, la question se pose avec la même acuité. Lors de sa première campagne, le candidat Macron s'était vanté de ne pas "être un professionnel de la vie politique". Pourtant, quasiment aucun ministre de la société civile ne figure dans le nouveau Gouvernement de Gabriel Attal ...Pourquoi est-il si difficile d'être ministre lorsqu'on est novice en politique ? Quatre personnalités ayant vécu cette expérience à différentes époques, nous livrent leurs témoignages : former un cabinet, organiser des déplacements, faire sa place dans un milieu encore surtout masculin, défendre ses projets à l'Assemblée, s'imposer dans les médias, le tout, sans avoir le temps de reprendre son souffle.Et si c'était le premier pas pour nous réconcilier avec nos responsables politiques ? Tenter de comprendre pourquoi il est si difficile pour un ministre d'être à la hauteur de sa fonction.Abonnez-vous à la chaîne YouTube LCP : https://bit.ly/2XGSAH5Suivez-nous sur les réseaux !Twitter : https://twitter.com/lcpFacebook : https://fr-fr.facebook.com/LCPInstagram : https://www.instagram.com/lcp_an/