Les déclarations choc du réalisateur Yvan Attal : "Je ne peux plus partager avec d’autres Français car à des endroits on veut me couper la tête. Je ne peux plus regarder le foot car ils sont tous anti-israéliens"

  • il y a 2 mois
L'acteur et réalisateur Yvan Attal est invité de Frédéric Haziza sur Radio J et il a des propos très puissant sur la situation des juifs en France mais également sur le conflit et l'attaque du 7 octobre contre Israë.
Yvan Attal affirme ainsi :

"Est-ce que vous connaissez un juif qui va bien en ce moment ? C’est pesant d’être juif. Est-ce qu’il y a un endroit sur terre où un Juif peut vivre tranquillement sans penser qu’il est juif, sans que ça lui pèse ? Pour l’instant non. Ce qui est terrible c’est que le monde s’est retourné. On marche sur la tête.
Voir l’extrême droite défendre Israël et les Juifs, c’est une aberration pour moi. La victime qui devient le coupable, que le coupable devient la victime : tout est à l’envers, comme un cauchemar.

Je ne sais plus pour qui je dois voter. Je ne peux plus regarder le football parce qu’ils sont tous anti-israéliens, anti sionistes, le PSG est financé par le Qatar. Donc je ne peux plus être moi-même. Je ne peux plus partager des choses avec d’autres Français parce que je sais qu’à des endroits on veut me couper la tête. Et ça pèse..."

Et Yvan Attal d'ajouter également des précisions sur la situation en Israël et le conflit :

"Je veux bien admettre que cette guerre est compliquée pour Israël. Mais ils sont obligés de la mener. Tous ces civils palestiniens, c’est un drame, mais comment mener autrement cette guerre ? En réalité cette guerre, ce n’est pas à Israël de la mener, c’est au monde de la mener
Il serait temps de contester le nombre de morts annoncé du ministère de la Santé du Hamas. Rien que l’énoncé, pour moi, c’est une comédie. Le ministère de la Santé du Hamas. Ca veut dire ce ministère qui a approuvé les pogroms, les viols. C’est quand même comique d’entendre des gens vous dire « selon le ministère de la Santé du Hamas ». C’est une blague. Je me demande comment les gens ne se rendent pas compte. Ils sont aveuglés par leur antisémitisme."

Recommandée