Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier

Comment des migrants sont utilisés comme « esclaves » par la police grecque pour repousser d’autres migrants

Le Monde
Le Monde
« On travaillait pendant une heure ou deux, puis ils nous ramenaient dans notre cellule », confie Saber. « De l’esclavage », ajoute-t-il. Pendant plusieurs mois, cet ancien réfugié a été réduit en captivité en Grèce, forcé de travailler pour le compte de la police locale, le long de l’Evros, à la frontière avec la Turquie.

Au cours des derniers mois, Le Monde et ses partenaires de Lighthouse Reports – Der Spiegel, ARD Report Munchen et The Guardian avec l’aide d’une page Facebook « Consolidated Rescue Group » –, ont pu interviewer six migrants qui ont raconté avoir été les « esclaves » de la police grecque, forcés de repousser d’autres migrants. Des opérations secrètes, violentes et illégales. En échange, ces petites mains de la politique migratoire grecque se sont vu promettre un permis de séjour d’un mois leur permettant d’organiser la poursuite de leur voyage vers le nord de l’Europe.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir