Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
l’année dernière

Virus en Chine. Pékin annule les festivités du Nouvel an chinois et ferme la Cité interdite

KANGAI NEWS
KANGAI NEWS
La ville de Pékin a annoncé, ce jeudi 23 janvier, l’annulation des très populaires festivités prévues à l’occasion du Nouvel an chinois, en raison de l’épidémie virale qui a déjà tué dix-sept personnes dans le pays. La Cité interdite va fermer également jusqu’à nouvel ordre.

Le congé du Nouvel An débute ce vendredi 24 janvier en Chine. Il doit durer une semaine. Mais en raison de l’épidémie qui touche le pays et a déjà fait dix-sept morts, les autorités de la Ville de Pékin ont décidé, ce jeudi 23 janvier, d’annuler les festivités prévues pour l’occasion. Traditionnellement, les Pékinois se rassemblent à cette occasion par centaines de milliers dans des parcs pour assister aux traditionnelles danses du lion et du dragon.

Plusieurs villes en quarantaine
Une autre mesure de taille a été annoncée ce jeudi : la fermeture de la Cité interdite, le monument historique le plus célèbre de Chine. L’ancien palais des empereurs fermera ses portes à compter de samedi « afin d’éviter des contaminations liées au rassemblement de visiteurs », a annoncé le musée dans un communiqué.

Plus tôt dans la journée, la ville de Wuhan a été mise en quarantaine pour éviter la propagation de l’épidémie de coronavirus qui y est apparue. Plus aucun train ni avion ne doit en principe quitter la cité de 11 millions d’habitants située en plein centre de la Chine. La ville voisine de Huanggang à 70 km à l’est, qui compte 7,5 millions d’habitants, fait l’objet de mesures similaires.
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir