Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 ans

Monnaie virtuelle de Facebook : un fondateur du réseau social dit que Libra menace les banques centrales

KANGAI NEWS
KANGAI NEWS
Le projet de cryptomonnaie de Facebook, Libra, annoncé le 18 juin, constitue une réelle menace pour le contrôle monétaire des banques centrales, avertit Chris Hugues, cofondateur du réseau social avec Mark Zuckerberg et qui a aujourd’hui quitté la société américaine. Il appelle les autorités bancaires à agir au plus vite.


Libra, le projet de cryptomonnaie de Facebook, risque de transférer l’essentiel du contrôle de la politique monétaire des banques centrales vers des entreprises privées, avertit vendredi l’un des fondateurs du réseau social, Chris Hughes, dans une tribune publiée dans le Financial Times.

« Si les autorités de régulation dans le monde n’agissent pas maintenant, il pourrait très rapidement être trop tard », écrit-il.

Pour cet ancien camarade de Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, à Harvard, les sociétés qui superviseront cette future monnaie numérique, dont le lancement est prévu l’an prochain, privilégieront leurs intérêts privés, c’est-à-dire leurs bénéfices et leur influence, à l’intérêt public.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir