Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 13 ans|108 vues

Me Versini : «Je sais reconnaître un assassin d'un personnage hurluberlu»

Le Parisien
Le Parisien
Maurice Agnelet a tenté, mercredi 17 septembre, le tout pour le tout devant la Cour de cassation. Condamné en appel à vingt de réclusion pour l'assassinat d'Agnès Le Roux, dont on n'a jamais retrouvé le corps, il avait été acquitté en première instance. Mercredi, le ministère public a demandé le rejet de son pourvoi, après trente ans de procédures. Pour l'un de ses avocats, Me Versini-Campinchi, Maurice Agnelet souffre d'un délit de sale gueule. «Il n'y a pas le minimum de preuves réunies contre lui. On ne sait même pas si Agnès Le Roux est bien morte», assène-t-il. Délibéré le 15 octobre.