Le journaliste Erik Tegnér révèle dans "Morandini Live" avoir infiltré le bureau politique des LR qui s'est tenu ce matin: "Ma voix a été comptabilisée et personne n’a rien vérifié" - Regardez

  • le mois dernier
Ce matin, Erik Tegnér, journaliste à Frontières Média, était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews.

Il a révélé que, plus tôt ce matin, il a pu infiltrer le bureau politique des Républicains qui s'est déroulé en visioconférence pour exclure Eric Ciotti de la présidence du parti politique.

"J'ai participé au bureau politique. De facto, ma voix a été comptabilisée pour l'exclusion d'Eric Ciotti parce qu'un vote 'pour' c'est une personne qui ne va pas exprimer un désaccord", a-t-il débuté en précisant que la bureau politique s'est déroulé à 8h15 sur la plateforme Zoom.

"Hier soir, j'ai pu avoir accès au lien et aux codes de connexion de ce bureau politique (...) Au moment du vote, Annie Genevard, qui est devenue la nouvelle présidente des Républicains, a demandé si tout le monde était d'accord pour l'exclusion d'Eric Ciotti. Il y a eu 101 voix qui ont été comptabilisées", a poursuivi le journaliste.

Et d'ajouter : "Je ne suis pas venu avec l'identité d'une autre personne, j'ai tout simplement mis un pseudo. Il n'y a eu aucune vérification. Il y avait un huissier qui était pourtant sur place pour comptabiliser les voix".

"Au moment où j'ai fait ma demande, je me suis dit 'ils vont me demander de voir mon visage'. Avant d'être journaliste, j'étais membre des Républicains. En 2009, j'avais été exclu du parti. Donc je me disais qu'ils vont me reconnaitre. Des personnes avaient des pseudos où c'était juste un numéro de téléphone. Ça montre ce côté d’impréparation. Il n'y a eu aucune vérifications".

"C'est surprenant parce qu'ils disent qu'il y avait un huissier qui a des obligations légales. Comment engager aujourd'hui un huissier quand il y a 101 voix qui ont voté 'pour' alors que, dans ces 101 voix, il y a un journaliste qui est rentré avec simplement un pseudo, sans vérification ?", s'est interrogé Erik Tegnér.

Avant de conclure : "J'ai été comptabilisé comme votant à l'exclusion parce que, pour voter, il faut ne pas exprimer un désaccord. Si vous ne dites rien dans la visio, ils vous comptabilisent comme un vote pour. Dans les 101 voix pour l'exclusion d'Eric Ciotti, je sais qu'il y au moins une voix qui est fausse : la mienne".

Recommandée