Le naufrage du maire de Rouen qui veut démontrer le danger du RN en évoquant la synagogue brûlée dans sa ville.. refusant de dire que l'auteur est un Algérien sous OQTF !

  • le mois dernier
Nicolas Mayer-Rossignol, Maire socialiste de Rouen, en roue libre hier sur BFM, veut alerter sur "les dangers de l'arrivée de l'extrême droite au pouvoir" et il a un exemple précis. Il explique que dans sa ville par exemple, une synagogue à été brûlée et c'est un exemple de ce qui nous attend. Il se fait alors reprendre de volée par les journalistes qui lui demandent si c'est un membre de l'extrême droite qui a mis le feu.
Le Maire s'énerve alors sur BFM, refuse de répondre, parle de manipulation de l'extrême droite..
Et pour cause, l'homme qui a brûle la synagogue est en réalité un algérien sous OQTF !

Il s'agit d'un Algérien de 24 ans sous OQTF (Obligation de quitter le territoire Français) depuis moins d'un an. Cette obligation était non exécutable car il avait engagé un recours devant les juridictions administratives (source proche du dossier).

Lors de sa prise de parole, juste après cet incendie, Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur a apporté quelques précisions sur le profil de l'auteur de l'attaque de la synagogue :

"C'est un citoyen qui n'était pas français, mais d'origine algérienne. Il a déposé en préfecture de Seine-Maritime en 2022 une demande de titre de séjour étranger malade, qui permet aux citoyens étrangers de se faire soigner en France en cas de certaines pathologies. La demande a été refusée après consultation d'un médecin. Il a fait un recours.

Mais fin janvier dernier, le recours n'a pas abouti. Il était inscrit au fichier des personnes recherchées. S'il avait été interpellé, on aurait évidemment mis cette personne en centre de rétention administrative pour une expulsion vers son pays d'origine. Il n'était ni connu des services de radicalisation, ni des services de police".

Recommandée