Le pouvoir des femmes n'est pas une émasculation à froid - Tanguy Pastureau maltraite l'info

  • le mois dernier
Récemment j'étais en spectacle à Bordeaux, et j'aime bien cette ville, pour 3 raisons, 1) l'existence des cannelés 2) le goût des cannelés 3) le fait que contre de l'argent, trop d'argent, on peut se procurer des cannelés...

Retrouvez « Tanguy Pastureau maltraite l’info » dans la Bande Originale sur France Inter et sur https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/tanguy-pastureau-maltraite-l-info

Recommandée