Des villes pratiquement coupées du monde dans le sud du Brésil après des inondations

  • il y a 2 mois
L’État du Rio Grande do Sul connaît des inondations sans précédent. L’intervention des secours est compliquée en raison de la destruction de routes et de ponts.

Avec la montée continue des eaux et un bilan d’au moins 56 morts et 74 disparus, la situation devient de plus en plus critique ce samedi 4 mai dans le sud du Brésil, où la capitale régionale Porto Alegre est frappée à son tour.

La tâche des secouristes est redoutable, des villes entières sont pratiquement coupées du monde, rendues inaccessibles par les inondations qui depuis plusieurs jours ont dévasté l’État du Rio Grande do Sul, où il devrait pleuvoir au moins jusqu’à dimanche.

Zones d’habitations noyées à perte de vue, routes détruites ou ponts entraînés par le courant, sans compter les ruptures de barrages qui risquent d’aggraver encore la situation : les dégâts humains et matériels sont considérables et surtout concentrés dans la région centrale de cet État frontalier de l’Argentine et de l’Uruguay.

Recommandée