Aya Nakamura tacle ses détracteurs, “Un tas d’ennemis, mais je les connais même pas”

  • 4 か月前
C’est en musique et avec la manière qu’Aya Nakamura a répondu aux haineux en adressant un gros tacle à ceux qui ne cessent de la critiquer depuis l’affaire de sa participation aux JO de Paris.

En plein scandale sur sa présence à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’été à Paris au mois de juillet, qui s’est confirmée ces derniers jours, Aya Nakamura subit une vague de commentaires haineux et même racistes à son encontre depuis le mois dernier, notamment de la part de membres de l’extrême droite. La chanteuse devrait même faire une reprise d’un classique d’Edith Piaf lors de sa représentation à cet événement très attendu. Face aux attaques, l’interprète du tube “Djadja” est décidée à répliquer avec la sortie d’un nouveau single nommé “Doggy”.

Aya Nakamura répond à ses haters à sa façon !

Article en lien : Booba refuse de défendre Aya Nakamura et révèle pourquoi

Ce titre produit par Chef Bandit et 404 cumule déjà près d’un million d’écoutes sur la plateforme de streaming Spotify. Aya Nakamura a profité de la parution de ce morceau pour réagir de la meilleure des façons aux remarques de ses détracteurs dans les paroles de cette chanson. “J’ai pas d’ennemis moi, c’est eux qui m’aiment pas. Un tas d’ennemis, mais j’les connais même pas“, chante Aya dans le pré-refrain de ce single avant de poursuivre, “Pas besoin d’me valider, je fais la une des magazines” puis d’ajouter “Rien que ça combat, combat pour moi. Je peux dead, il en abuse et moi, je craque ? Ça, c’est un coup bas”.

Le message va peut-être permettre d’assagir les commentaires négatifs contre Aya Nakamura, même si l’affaire semble loin d’être close. Le directeur artistique de la Cérémonie des JO de Paris a apporté son soutien à la chanteuse en s’indignant des propos racistes tenus contre elle. La ministre de la Culture, Rachida Dati, en a fait de même pour lui apporter son soutien.

お勧め