Booba s'échappe au pays du soleil levant pour échapper à l'amour dans son dernier clip "Saga" !
  • 2 months ago
#Booba #musique #rapfrançais #clip

Le retour musical de Booba avec "Saga"

Booba, après avoir fait parler de lui avec ses polémiques sur les réseaux sociaux, revient enfin à la musique. Il annonce la sortie de son nouvel album intitulé AD VITAM AETERNAM, trois ans après son dernier opus ULTRA. Les auditeurs de rap français sont agréablement surpris par cette nouvelle.

La tracklist de l'album est prometteuse, avec des solos dont certains sont déjà sortis tels que 6G, Signé et Sport Billy. Mais les featurings ne sont pas en reste, avec la participation de USKY, Evil P, Gato, Sicario, et surtout SDM sur le titre explosif "Dolce Camara".

Les premiers retours des fans sont positifs, Booba semble réussir son retour et pourrait bien faire un gros score dès la première semaine. Mais le rappeur ne s'arrête pas là et offre à son public le clip du morceau "Saga" le 9 février, avec une esthétique moderne et soignée.

Le clip futuriste de "Saga"

Dans ce clip, Booba nous plonge dans une esthétique résolument futuriste, rappelant des références telles que Cyberpunk 2077, Le Cinquième Elément ou encore Blade Runner 2049. Comme pour le précédent clip "6G", Booba choisit de se rendre en Asie pour raconter une histoire d'amour compliquée à l'autre bout du monde.

Il met en avant la vie d'artiste avec ses avantages et ses inconvénients, entre groupies, alcool, fête mais aussi violence et règlements de compte. Il semble difficile de trouver une place pour l'amour au milieu de tout ça.

Les paroles du refrain reflètent cette dualité : "J'vais pas t'mentir / J'ai fait couler litres de sang et litres de mascara / Si tu penses que j'suis à toi, tu peux partir / Notre histoire n'était qu'un strike, n'en fais pas une saga / Toi tu réchauffes les cœurs, j'les fais refroidir / J'ai la haine d'un orphelin, la dalle d'un harraga / Si tu savais comme ces haineux m'souhaitent le pire / Je compte plus mes billets comme grossiste de Malaga".

Les fans de Booba saluent son retour triomphant sur la scène musicale. Les commentaires élogieux sur YouTube en témoignent : "La piraterie n'est jamais finie !", "Déjà un classique. Booba est intemporel, même à 47 ans il nous lâche du lourd". Une fois de plus, Booba frappe fort !

#Booba #musique #rapfrançais #clip
Recommended