Luc Besson dévoile les coulisses intenses du tournage de son film culte Subway (France 5)

#Cinéma #Paris #Métro #Polar

Une immersion dans le métro parisien

En 1985, le réalisateur Luc Besson proposait une expérience cinématographique inédite en tournant son film "Subway". Celui-ci se déroulait intégralement dans le métro parisien, offrant ainsi un décor unique pour un polar à la fois choc et branché. Depuis son inauguration en 1900, le métro de Paris a été le théâtre de nombreuses scènes cultes du cinéma.

Un territoire de fiction à part entière

Dans "Subway", Luc Besson envisage le métro comme un véritable territoire de fiction. Il décide de poser ses caméras dans la station Aubert, sur la ligne du RER A, créant ainsi une cathédrale de béton et de néons. Les couloirs larges comme des avenues, les escalators interminables et les décors reconstitués par le talentueux Alexandre Trauner donnaient au film une ambiance unique. Luc Besson voulait préserver le secret autour du scénario et être le premier à réaliser un film se déroulant entièrement dans le métro.

Un monde souterrain fascinant

L'idée de "Subway" est née d'une expérience personnelle de Luc Besson, qui a découvert un autre monde en pénétrant dans une porte interdite au public sur un quai de la RATP en 1978. Il y a trouvé des stations désertes inconnues, des pièces donnant sur les voies, des coursives avec des maisons en carton. Cette vision lui a inspiré la création d'un film qui explore cet univers parallèle sous terre. Le casting de "Subway" réunit des acteurs de premier plan tels que Christophe Lambert, Isabelle Adjani, Jean-Hugues Anglade, Jean-Pierre Bacri, Michel Galabru, Richard Bohringer, Jean Reno et Jean Bouise.

Un tournage éprouvant mais gratifiant

Le tournage de "Subway" a été une véritable épreuve pour toute l'équipe. Treize semaines ont été nécessaires, dont cinq de nuit, pour filmer les scènes dans les entrailles du métro parisien. Descendre tout le matériel et la caméra à la main à 50 mètres sous terre, puis déplacer le tout sur des chariots a été un travail intense. Mais le résultat en valait la peine. Le film a remporté trois prix lors des César de 1986, dont un pour Christophe Lambert. La bande originale d'Éric Serra a également été récompensée d'une Victoire de la musique, ajoutant une dimension musicale forte à cette plongée captivante dans les souterrains parisiens.

#Cinéma #Paris #Métro #Polar

Recommended