Enquête explosive : intimidations, climat de peur et luxueux yachts au cœur du reportage sur Cyril Hanouna.

France 2 dévoile une enquête sur Cyril Hanouna, "le nouveau parrain du PAF"

Ce jeudi soir, à 23 heures, France 2 diffusera un épisode très attendu de Complément d'enquête consacré à Cyril Hanouna. Cette enquête ne vise pas à "faire tomber" l'animateur de C8, selon son auteure, mais elle lève le voile sur le fonctionnement du système Hanouna.

Un témoignage détaillé sur le fonctionnement de "Touche pas à mon poste"

Le magazine Complément d'enquête, présenté par Tristan Walecks, a été regardé en avant-première par quelques journalistes, dont l'AFP et Le Parisien/Aujourd'hui en France. Selon ce dernier, l'enquête "fait le récit détaillé du fonctionnement" de Touche pas à mon poste grâce au témoignage anonyme d'un salarié de l'émission. Ce témoin souligne des éléments tels que la préférence pour certains chroniqueurs placés à droite du pupitre, ainsi que la présence d'une "potiche" toujours assise au fond.

Les instructions et les tensions en coulisses

Le témoin anonyme livre également un avis tranché sur Valérie Benaïm, proche de l'animateur, en déclarant : "Valérie n'a aucun intérêt, mais elle rit fort. Et c'est important pour Cyril Hanouna qu'on rie fort à ses blagues". De plus, il confirme que les chroniqueurs de TPMP reçoivent des consignes de l'animateur sur ce qu'ils doivent dire à l'antenne. Par exemple, au lendemain du clash avec Louis Boyard, ils ont dû tous s'attaquer au député.

Des témoignages évoquant l'ambiance de terreur et les intimidations

La journaliste Virginie Vilar, qui a réalisé l'enquête pendant un an, a contacté 250 personnes, dont 32 collaborateurs de Touche pas à mon poste. Selon Le Parisien, elle a essuyé 9 refus de témoignage de leur part, tandis que 8 personnes ont qualifié l'animateur de "formidable". Les autres ont dénoncé l'ambiance de terreur qui règne en coulisses. Des témoins ont également évoqué les menaces et les intimidations reçues de la part du clan Hanouna. Par exemple, Michael Zazoun, ancien collègue d'Enora Malagré sur Fun Radio, affirme avoir reçu une trentaine d'appels malveillants de la mère de l'animateur après son départ de la radio. Son seul tort était d'avoir déclaré sur Facebook avoir été victime de propos homophobes de la part de Cyril Hanouna.

L'affaire des faux membres de la Brav-M et le patrimoine de Cyril Hanouna

Le Complément d'enquête revient également sur l'affaire des faux membres de la Brav-M invités dans TPMP pendant la réforme des retraites. Selon Le Parisien, la production de TPMP aurait ré

Recommended