À Narbonne, on a suivi les vignerons à bout de souffle face à l’inflation, la sécheresse et le prix du vin

il y a 3 mois
AGRICULTURE - Les vignerons crient leur désespoir et ce n’est pas les raisons qui manquent. Sécheresse et autres aléas climatiques, inflation des charges liée à la guerre en Ukraine, baisse des prix du vin... La viticulture française vient de connaître une autre année extrêmement difficile.

Dans ce contexte, plusieurs milliers des viticulteurs (5000 de source syndicale, 4000 selon la préfecture) ont manifesté bruyamment à Narbonne, samedi 25 novembre, pour demander à l’État d’« agir vite » face à la crise que connaît leur secteur, touché par des « fléaux exceptionnels ».

Recommandée