La crise sévit au Borussia Dortmund : plongée dans la Bundesliga.

#crise #Bundesliga #football

Crise au Borussia Dortmund : les difficultés s'accumulent

La saison tumultueuse du Borussia Dortmund semble se répéter, à nouveau frappé par la crise. Après la défaite face à Stuttgart le week-end dernier (2-1), le club enregistre sa deuxième défaite consécutive en Bundesliga, laissant planer une atmosphère d'inquiétude. Actuellement à la 5e place, avec déjà 8 points de retard sur le Bayern Munich et 10 sur le leader Bayer Leverkusen, l'écart semble difficilement rattrapable et suscite des préoccupations internes.

Remise en question de l'entraîneur et problèmes en interne

Edin Terzic, l'entraîneur, exprime sa déception après la défaite contre le VfB. Il déclare : «Nous voulions tirer des leçons de la saison dernière. En une semaine, nous avons aggravé notre situation au classement avec deux défaites. Cela nous est à nouveau arrivé». Terzic, qui avait réalisé une excellente performance en terminant 3e lors de sa première année et 2e en mai dernier, est désormais critiqué par sa direction. Il n'arrive pas à construire une équipe cohérente, sans véritable identité de jeu et qui fait défaut dans les deux surfaces, malgré les bonnes performances de Gregor Kobel dans les buts et de Julian Brandt en attaque (4 buts et 4 passes décisives en 11 matches).

Les problèmes structurels et les manques du mercato

Selon le journal allemand Bild, de nombreux problèmes sont recensés au sein du club. En plus des limites tactiques de Terzic, soulignées publiquement, le dernier mercato a également été pointé du doigt. Les départs de Jude Bellingham et Raphaël Guerreiro ont laissé un grand vide. Et malgré les arrivées de Felix Nmecha (30 M€) et Marcel Sabitzer (15 M€), ces derniers peinent à s'adapter, tout comme Ramy Bensebaini (arrivé libre). Les choix de Sebastian Kehl, le directeur sportif, sont remis en question, d'autant plus que les joueurs ciblés cet été, tels que Granit Xhaka, Victor Boniface et Álex Grimaldo, brillent actuellement avec le Bayer Leverkusen.

Fissures dans le vestiaire et recherche d'un nouvel entraîneur

La situation se complique davantage avec des fuites provenant du vestiaire, indiquant une volonté d'un changement d'entraîneur rapide. Cette position diverge avec le soutien affiché par Hans-Joachim Watzke, le directeur général, en faveur de Terzic. Même le vestiaire montre des signes de fissures, comme le témoignent les critiques de Niclas Füllkrug envers Terzic après la défaite contre Stuttgart. «Nous n'avons pas eu

Recommandée