Pierre Palmade, sa demande totalement inattendue à Nicolas Sarkozy
  • l’année dernière
Pierre Palmade relate dans son livre baptisé "Dites à mon père que je suis célèbre" une anecdote surprenante qui s'est produite il y a quelques années. Alors qu'il avait été agressé dans la rue par un groupe de jeunes d'origine arabe, l'humoriste a adressé une requête plutôt insolite à Nicolas Sarkozy, qui était alors ministre de l'Intérieur : des cours d'arabe à l'école.

Selon Pierre Palmade, qui admettait être sous l'emprise de la drogue lors de cet appel, il avait proposé à Nicolas Sarkozy que l'arabe soit enseigné comme langue vivante dans les établissements scolaires français, après avoir été agressé par un groupe de jeunes d'origine arabe. L'humoriste avait exprimé son désir de comprendre les insultes qu'on lui lançait et de pouvoir y répondre. Le ministre de l'Intérieur aurait répondu avec un rire embarrassé avant de déclarer qu'il devait partir pour une réunion du conseil des ministres.

Le locuteur, qui est actuellement hospitalisé après avoir causé un grave accident de voiture impliquant plusieurs victimes, a déclaré que c'est à travers cette anecdote avec Nicolas Sarkozy qu'il a réalisé que le ministre avait commencé à comprendre qu'il n'était pas dans un état normal lorsqu'il l'appelait. Cette anecdote soulève toutefois une question pertinente sur la place de la langue arabe en France, puisque selon Pierre Palmade, elle est la deuxième langue la plus parlée dans le pays après le français, mais elle n'est généralement pas enseignée dans la plupart des établissements scolaires.


#pierrepalmade
Recommandée