il y a 4 mois

Pénurie de carburants : La rémunération mensuelle moyenne d’un opérateur de raffinerie de TotalEnergies en 2022 est-elle vraiment de 5.000 € par mois ?

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
Alors que la CGT demande 10 % d’augmentation sur les salaires de 2022 pour arrêter le mouvement social dans les raffineries du groupe TotalEnergies, le géant pétrolier contre-attaque sur le niveau des salaires de ses employés. Dans un communiqué publié ce lundi, il affirme que les salariés ont déjà « bénéficié cette année d’une augmentation moyenne de +3,5 % en retour des résultats de l’année 2021 (dont l’inflation s’élevait à 2,8 %) ».

Et poursuit : « La rémunération mensuelle moyenne d’un opérateur de raffinerie de TotalEnergies en France en 2022 est de 5.000 € par mois, intéressement et participation compris (4 300 € par mois hors intéressement) ». Des chiffres qui font bondir les syndicats.

Selon Emmanuel Lépine, secrétaire général FNIC-CGT, la rémunération moyenne d’un opérateur de raffinerie est plutôt « aux alentours de 3 000 € » brut par mois sur 13 mois, primes comprises.

Dans sa communication, TotalEnergies parle de rémunération moyenne. « Cela veut dire qu’ils ont mis dans le même panier le jeune opérateur, le chef de quart et l’opérateur qui a plus de 30 ans d’ancienneté. Ça gomme les différences de rémunération ! », s’agace Geoffroy Caillon, de la CFDT TotalEnergies.

Plutôt que la moyenne, il faut regarder la médiane : chez Total, le salaire médian est de 2.973 € brut par mois, selon RTL. De l’autre bord, les syndicats avancent le chiffre de 3.000 € brut, sur 13 mois… mais qui équivaut en réalité à la rémunération à l’embauche d’un opérateur en quarts.

Or, celle-ci augmente au cours de la carrière, avec l’ancienneté. Si bien qu’un chef de quarts peut s’approcher effectivement des 5.000 € brut de rémunération par mois.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir