il y a 3 mois

VARIOLE DU SINGE _ LE GOUVERNEMENT AUX ABONNÉS ABSENTS

Le Média
Le Média
Le jeudi 25 août 2022, l’association AIDES et huit autres associations vont se réunir avec les autorités de santé. Les associations attendent une déclaration claire des objectifs du gouvernement sur la gestion de la campagne de vaccination contre la variole du singe.

“Il n’y a pas beaucoup de volonté politique. (...) Si on veut réussir à vraiment avancer et faire en sorte que ce virus ne se transmette pas dans la population générale il faut vraiment agir au plus vite” déplore Camille Spire. La présidente de l’association AIDES espère une mise en œuvre concrète de mesures dans la campagne de vaccination de la variole du singe par le gouvernement.
En effet, les associations déplorent, malgré les réunions hebdomadaires avec les autorités de santé, un manque de transparence sur les objectifs d’encadrement de l’épidémie.

“On ne peut pas dire aujourd'hui que tout a été fait en termes de prévention par le gouvernement. Le gouvernement se repose beaucoup sur les associations communautaires qui sont plus proches du terrain. Seulement pour que la prévention soit plus efficace ce n’est pas seulement une histoire d’affiches, pas juste une histoire de communiquer telle ou telle chose. Vraiment une transparence sur les objectifs en termes de politique publique mais surtout leur mise en œuvre. Là, il y a un problème entre la volonté et la mise en œuvre" explique Camille Spire.

Dans leur communiqué du 23 août 2022, les neufs associations dont Act’Up et le Sidaction sont claires : “Nous souhaitons que le ministère de la Santé et de la Prévention nous dise quel est son objectif vis-à-vis de cette épidémie. Le but est-il de tenter de l’éradiquer ? La contrôler ? La contenir ?”

Un manque de clarté qui inquiète Camille Spire au vu de la situation vaccinale de la variole du singe en France : “Au 8 août on était autour de 38 000 vaccinations, on doit être plus proches de 50 000 aujourd’hui. Et ce n'est pas beaucoup 50 000 sur 250 000 voir 300 000 pour une première dose. On est encore loin du compte si on veut réussir à vacciner tout le monde”.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir