il y a 2 mois

Aux Pays-Bas, elle chevauche un cétacé à l'agonie et indigne

LeHuffPost
LeHuffPost
ANIMAUX - Mais qu’est-il passé par la tête de cette vacancière qui a tenté de chevaucher une baleine à bec sur la plage? C’est ce que la police de Zandvoort aux Pays-Bas tente en ce moment de comprendre.

Mardi 19 juillet un spécimen de cette espèce qui ressemble au dauphin est repéré en situation de détresse sur une plage de Zandvoort, une des principales stations balnéaires du pays qui borde la mer du Nord. Des dizaines de touristes tentent alors d’unir leurs forces dans l’espoir de secourir le mammifère sur le point de s’échouer sur la plage.

Alors que l’animal semblait reprendre le large, une femme s’est approchée de lui avant de lui grimper dessus, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

La scène, largement relayée sur les réseaux sociaux et par la presse locale, a indigné aux Pays-Bas. “Ce n’est que de la cruauté envers les animaux”, a notamment fustigé la directrice de l’ONG SOS Dolfijn, Annemarie van den Berg.

La police locale a lancé un appel sur les réseaux sociaux pour que la personne se dénonce. Ce jeudi 21 juillet, elle s’est d’elle-même présentée au commissariat. Soupçonnée d’avoir enfreint la loi sur les animaux, elle a été incarcérée et sera interrogée ce vendredi 22 juillet.

Comme le rappelle le média néerlandais HLB, il est interdit aux Pays-Bas de causer de la douleur ou des blessures à un animal ou de nuire au bien-être d’un animal sans but raisonnable.

L’avocate Simone van der Aart a plaidé “l’enthousiasme” de sa cliente qui “ne ferait jamais de mal consciemment à cet animal” mais voulait simplement “le caresser et le câliner”.

“Situation alarmante”
Au-delà de ce faits divers, la présence de baleines à bec sur la côte néerlandaise inquiète les associations de protection de la nature. Ces spécimens qui appartiennent à la famille des Ziphiidés vivent normalement très loin de côtes.

“Plusieurs baleines à bec ont été aperçues au large des côtes de Zandvoort. Cette situation est alarmante, car les baleines à bec sont de véritables animaux des profondeurs qui ne survivent pas bien dans la mer du Nord”, a écrit sur Facebook l’ONG SOS Dolfijn le 19 juillet, invitant les vacanciers à signaler les animaux échoués pour qu’ils soient secourus au plus vite.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir