Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier

Ce que la collection Tapie dit de Bernard

Le Point Actu
Le Point Actu
À part peut-être un argentier à tête de lion doré plus bling-bling qu'une « gourmette de boucher », comme glisse malicieusement Patrick de Buttet, l'expert de la vente, Bernard Tapie semble avoir été le seul « nanard », à passer la porte de l'hôtel de Cavoye. Celui qui doit ce surnom et l'explosion de sa popularité aux Guignols de l'info a acheté cette demeure exceptionnelle sise rue des Saints-Pères, dans le 7e arrondissement parisien - un hôtel particulier de 600 mètres carrés et 1 000 mètres carrés de jardin -, à Hubert de Givenchy en 1986. L'année même où il s'emparait du club l'Olympique de Marseille . Le 6 juillet, ladite collection Bernard Tapie sera mise en vente par Artus. Une mise aux enchères publiques de 177 lots, dont 18 tableaux (pour une estimation globale de 4 millions d'euros) dans le cadre de la liquidation judiciaire de ses biens ; sa veuve, Dominique Tapie , partageant par décision du tribunal les 600 millions de dettes de son époux, décédé le 3 octobre 2021 à l'âge de 78 ans.

https://www.lepoint.fr/art-de-vivre/encheres-ce-que-la-collection-tapie-dit-de-bernard-26-06-2022-2480990_4.php

Suivez nous sur :

- Youtube : https://www.youtube.com/c/lepoint/

- Facebook : https://www.facebook.com/lepoint.fr/

- Twitter : https://twitter.com/LePoint

- Instagram : https://www.instagram.com/lepointfr

- www.lepoint.fr