il y a 3 mois

Les moins de 35 ans et leur rapport au travail

90business
90business
Les trentenaires sont aujourd’hui confrontés à des remises en question constantes face à leur insatisfaction de leur vie et de leur travail.
Auparavant, les ménages cherchaient la sécurité matérielle : ils trouvaient un emploi qu’ils pouvaient occuper tout au long de leur vie.
Aujourd’hui, les jeunes de moins de 35 ans sont en quête de sens, de liberté et d’autonomie.
Et cette mutation de la vision du travail a été accentuée par la crise sanitaire.
Désormais, les jeunes générations visent l’accomplissement de soi avec des projets épanouissants, socialement valorisant et lucratifs.
D’ailleurs, la pression sociale contribue à cela : lorsqu’un jeune n’est pas passionné par son emploi, il a alors l’impression d’avoir raté sa carrière.
D’autre part, la culture occidentale veut faire croire que chacun a sa vocation et qu’il faut simplement réussir à la trouver.
À cela s’ajoute la pression des réseaux sociaux qui nous invitent à nous dépasser pour devenir "hors du commun".
Ainsi, les 18-34 ans ne parviennent pas à trouver leur place dans le monde du travail.et ils sont nombreux à se reconvertir, toujours de plus en plus tôt.
Selon une étude, 92% des travailleurs sondés sont en quête de sens, dont 50% se posent des questions et 42% ont déjà entrepris une transition professionnelle.
Parmi eux :
- 57% veulent contribuer aux enjeux de la transition écologique et/ou sociale
- 53% veulent se sentir utile
- 37% veulent pouvoir mieux concilier vie privée et vie professionnelle

Parmi les critères dans la recherche d’emploi :
- 71% privilégient l’intérêt pour la mission (91% chez les 18-24 ans)
- 54% rejoignent une entreprise pour agir positivement sur la société et/ou la planète
- 48% recherchent l’acquisition de compétences
- 33% privilégient la situation géographique
- 23% seulement se focalisent sur le niveau de rémunération

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir