Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 3 mois

Pedro Novo: «Chez Bpifrance, nous donnons les moyens aux entreprises françaises de devenir un peu africaines »

Lopinion.fr
Lopinion.fr
Alors que l’Opinion organise le Forum Afrique 2022 le 23 juin prochain en partenariat avec le Conseil français des investisseurs en Afrique (CIAN), Pedro Novo, directeur exécutif en charge de l’export chez Bpifrance, répond aux questions d’Olivier Baccuzat. Que fait Bpifrance en Afrique ? «Nous y avons une empreinte importante, explique Pedro Novo. J’en reviens puisque j’accompagnais une délégation d’entreprises au côté de Medef international, de Business France. Quarante entrepreneurs à la conquête d’une Afrique dont on ne parle pas assez souvent, l’Afrique de l’Est ! »

Une Afrique plutôt anglophone où les parts des entreprises françaises sont peut-être moins importantes qu’en Afrique du Nord ou en Afrique centrale : « C’est vrai et, en même temps, on perçoit un désir de France. Donc ça fait déjà un moment, dans le cadre du Brexit, qu’une partie du continent cherche à élargir ses partenaires. On nous attend avec des propositions pour construire un avenir commun sur de vrais besoins essentiels.»

Pedro Novo explicite ensuite les actions de Bpifrance sur le continent africain: «Nous accompagnons, avec la team France export, des entreprises à la découverte du continent, à la recherche de nouveaux partenaires. Nous sommes également un investisseur structurant, nous investissons depuis 20 ans dans des fonds d’investissement qui structurent le paysage de PME et d’ETI panafricaines. Nous donnons aussi les moyens aux entreprises françaises de conduire des joint-venture, de construire des filiales, de devenir un peu, aussi, des entreprises africaines. »

Plus sur