Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier

«On est débordés d'appels» : le succès des bunkers «cosy» à enterrer dans son jardin

Le Parisien
Le Parisien
« On voulait se couper de l’image du bunker de la Seconde Guerre mondiale », commente Florence Sanner, de la société « Refuge dans mon jardin ». Et en effet, le prototype miniature de son bunker, qu’elle désigne d’un geste de la main, n’a rien à voir avec l’idée qu’on se fait d’un abri atomique. Exit les murs, gris, froids et en béton apparent. Place au papier peint, canapé moelleux et à la cuisinière. « Certes les Français veulent se protéger mais tout en gardant un certain confort », détaille-t-elle, derrière son stand. Ce vendredi 20 mai, l’entreprise présente son refuge anti-catastrophes nucléaires, industrielles et sanitaires au salon du survivalisme : Survival expo 2022. Avec la crise sanitaire, et plus récemment, la guerre en Ukraine, les commandes de refuges souterrains se sont multipliées . « On est débordé d’appels » témoigne l’ingénieur. « On anticipe, on s’adapte et on protège sa famille », énumère Benoit, un visiteur de la Survival expo, confiant prévoir d’installer un bunker souterrain dans son jardin « d’ici quelque temps ». Reportage en vidéo.