Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

L’écoféminisme de Sandrine Rousseau revu par Livre Noir | Désintox | ARTE

Désintox - Arte
Désintox - Arte
Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 minutes, à 20h sur Arte.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur Twitter : https://twitter.com/ArteDesintox
Sur le site d'Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014077/28-minutes/RC-016371/desintox/

L’écologiste Sandrine Rousseau fait régulièrement l’objet d’attaques de la droite pour ses prises de position féministes.
Dans une courte vidéo partagée le 7 mai par Jordan Florentin, le rédacteur en chef du média proche de l’extrême droite Livre Noir, la candidate à l'élection législative à Paris sous la bannière de l’Union populaire apparaît comme voulant se mêler de ce qu’il se passe dans l’intimité des Français.

« - Non mais on ne va pas regarder dans le lit des gens ?
- Mais si. Et on va regarder dans les foyers des gens ce qui s’y passe. S’il y a quelque chose d'injuste et de structurellement injuste, alors il faut donner les moyens aux femmes de pouvoir s’en sortir, bien sûr. »

Sandrine Rousseau veut-elle judiciariser ce qui se passe dans le lit des Français, comme semble s'en effrayer Jordan Florentin ? Désintox a revu la séquence en entier, diffusée le 6 mai par la chaîne Public Sénat. Un journaliste demande à Sandrine Rousseau si sa proposition de judiciariser le non-partage des tâches ménagères n'est pas excessif. Selon l’INSEE, les femmes leur consacrent en effet 10 heures de plus par semaine que les hommes. Elle répond alors en citant les évolutions judiciaires du divorce, des violences conjugales ou du viol conjugal, qui relèvent aussi de l’intime :

« Quand le viol conjugal a été criminalisé, les gens disaient, les journalistes politiques disaient : “non mais on ne va pas regarder dans le lit des gens”. Mais si. »

L’extrait isolé par Livre Noir est donc trompeur, puisque Sandrine Rousseau faisait référence au viol conjugal. Un acte qui a nécessité de se mêler de l’intime pour pouvoir le condamner.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir