Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

«On m’a dit que ce n’était pas un vrai bébé»: Mathilde veut briser le tabou sur les fausses couches

Le Parisien
Le Parisien
Sur les réseaux sociaux, de nombreuses femmes, collectifs et personnalités prennent la parole pour parler de leurs grossesses arrêtées, appeler à une meilleure prise en charge et dénoncer l’expression « faire une fausse couche », trop « invisibilisante et culpabilisante ».