Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 4 mois

Le voyage d'Éric Zemmour à Calais ne s'est pas terminé comme prévu

MediaActuY
MediaActuY
En matière d'immigration, Eric Zemour doit faire face aux manifestants, bien décidés à lui faire comprendre qu'il n'est "pas le bienvenu".

#Levoyage #dÉricZemmour #Calaissest #terminécomme #prévu

Politique - Les déplacements sont limités à la demi-heure près, le lieu de la rencontre est révélé aux médias à la dernière minute et avec beaucoup de précautions... Pourtant, tout est prêt pour que le déplacement d'Éric Zemmour à Calais le mercredi 19 janvier se soit bien passé.

Dans une ville connue pour sa porte d'entrée vers l'Angleterre, le candidat à la présidentielle doit travailler sur l'un de ses thèmes de prédilection, l'immigration. Mais, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de l'article, la visite ne s'est pas terminée comme son équipe l'avait espéré.

Migration et Europe, Éric Zemmour est intervenu sur les deux sujets vers 12h30 à l'emplacement exact de la "Jungle" de Calais, avant sa démolition en 2016. Jusqu'à 10.000 immigrés ont été accueillis. Fidèle jusqu'ici - il plaide avec les mots justes pour que la France « reprenne le contrôle de ses frontières » et rappelle que « le droit national est supérieur au droit européen ».

Le discours était très cadré et s'est déroulé dans un bunker, dans une zone inaccessible à d'éventuels manifestants. Cela n'a pas empêché certains d'entre eux de crier "Zemmour, on ne veut pas de toi ici, condamnation" dans des haut-parleurs à distance, a rapporté l'AFP. Aurélien Taché, ancien député LREM qui a soutenu Yannick Jadot à la présidentielle, a lui aussi brièvement interpellé Éric Zemmour pour contester sa vision de l'immigration.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir