Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 7 mois

Microsoft annonce le rachat du géant du jeu vidéo Activision Blizzard, éditeur de "Candy Crush" et "

MediaActuY
MediaActuY
Le géant américain fait l'acquisition d'une entreprise qui traverse une crise inédite, après l'enregistrement de 700 signalements pour des faits de harcèlement/agression sexuelle ces dernières années.

#Microsoftannonce #rachatgéant #jeuvidéo #ActivisionBlizzard #éditeur #Candy #Crush #Call #Duty #69 #milliardsdollars

Microsoft annonce le rachat du géant du jeu vidéo Activision Blizzard, éditeur de "Candy Crush" et "Call of Duty", pour 69 milliards de dollars

Le géant américain fait l'acquisition d'une entreprise qui traverse une crise inédite, après l'enregistrement de 700 signalements pour des faits de harcèlement/agression sexuelle ces dernières années.

Un mastodonte s'offre un géant. Microsoft annonce sur son site internet, mardi 18 janvier, le rachat de l'éditeur de jeu vidéo Activision Blizzard, créateur notamment des sagas à succès Warcraft et Call of Duty, ainsi que du jeu mobile Candy Crush. D'après les informations évoquées par la presse américaine, la transaction s'élèverait à 69 milliards de dollars (60 milliards d'euros).

Sur son site internet, Microsoft annonce son intention de proposer "autant de jeux Activision Blizzard que possible dans le cadre de Xbox Game Pass et PC Game Pass", son service d'abonnement mensuel à un catalogue de jeux vidéo, à la manière de Netflix, qui compte aujourd'hui "plus de 25 millions d'abonnés".

Cette acquisition permettrait à Microsoft d'ajouter de nombreux titres à succès à son catalogue. Les différents épisodes de Call of Duty ont été vendus à plus de 400 millions d'exemplaires depuis le lancement de la série en 2003, et les sagas Warcraft, Starcraft et Diablo font partie des best-sellers historiques du jeu vidéo sur ordinateur.

Un éditeur dans la tourmente

En s'offrant Activision Blizzard, Microsoft fait aussi l'acquisition d'une entreprise qui traverse une crise inéditePrès de 40 salariés d'Activision Blizzard ont en effet été licenciés et une quarantaine d'autres ont fait l'objet de mesures disciplinaires depuis juillet en raison de comportements sexuels inappropriés, affirmait lundi le Wall Street Journal (article en anglais).

Selon le quotidien, environ 700 signalements ont par ailleurs été enregistrés par l'entreprise lors des sept derniers mois pour des affaires d'agression, de harcèlement ou d'abus sexuels, certains incidents ayant fait l'objet de plusieurs signalements.

Microsoft fait une allusion discrète mais ferme à cette situation dans son communiqué. "En tant qu'entreprise, Microsoft s'engage à poursuivre sa quête d'inclusion dans tous les aspects du jeu, tant chez les employés que chez les joueurs", écrit l'entreprise de Redmond. "Nous pensons également que le succès créatif et l'autonomie vont de pair avec le traitement de chaque personne avec dignité et respect. Nous demandons à toutes les équipes et à tous les dirigeants de respecter cet engagement. Nous sommes impatients d'étendre notre culture d

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir