Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 4 mois

"On est traité comme des pestiférés", "Me touche pas"... énorme clash entre...

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
"On est traité comme des pestiférés", "Me touche pas"... énorme clash entre...
Sur le plateau de TPMP, les débats sont parfois houleux. Hier soir, le constat est sans appel : les téléspectateurs ont fait face à un débat tumultueux entre Géraldine Maillet et Guillaume Genton. La raison de leur clash ? Francis Lalanne aurait refusé de porter un masque dans l’église durant les funérailles des frères Bogdanoff. La chroniqueuse s’en prend ouvertement au chroniqueur en lui balançant « toi tu ne respectes pas la loi ? Il y a la loi, toi tu la respectes ou toi tu ne la respectes pas. » Guillaume Genton tente de se défendre en répondant « il y a des gens qui ont aussi du recul par rapport à la loi et par rapport à ce qu’il se passe au fait que c’est ridicule et absurde. »Toutefois, la tension monte du côté de Géraldine Maillet qui coupe la parole à son confrère en lui rétorquant : « Dans une église, ce n’est pas absurde parce que c’est un lieu clos. » Tout en ajoutant : « il ne faut pas vénérer d’être hors la loi. Tu dois respecter la loi. J’espère que tu respectes la loi, car sinon ça me fait peur d’être à côté de toi. » Guillaume Genton fait alors une remarque des plus étranges en disant « on est traité comme des pestiférés. » Outre le fait qu’il ne comprenne pas la gravité de la Covid-19, il ne semble pas concevoir que de porter un masque dans une église est une nécessité pour protéger son prochain d’une possible contamination.« Ah tu ne mets pas de masque, je me recule, ah tu as le Covid, c’est dégueulasse, je me recule » balance l’homme de média français qui finit même par tacler Géraldine Maillet en lui disant qu’elle avait le Covid il y a une semaine et qu’il ne s’est pas reculé d’elle. La jeune femme répond que maintenant, elle est « négative » et qu’il y a « des règles ». Pour Géraldine Maillet, « il faut respecter la loi » alors que Guillaume Genton se demande « si la loi d’aujourd’hui à un sens. » En bref, c’est un débat sans queue ni tête qui nous aura donné bien mal à la tête… !AF 

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir