Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier

«On ne va pas s’interdire les plans à trois» : Marlène Schiappa reçoit le Grand...

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
«On ne va pas s’interdire les plans à trois» : Marlène Schiappa reçoit le Grand...
Et la blague politique de l’année est décernée à… Marlène Schiappa. Lorsque la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté défendait son projet de loi visant à lutter contre la polygamie, elle a jugé bon de préciser : « On ne va pas s’interdire les plans à trois », réflexion qui lui a valu ce mardi le Grand Prix de l’humour politique 2021.Le jury du prix « Press Club, humour et politique », présidé par Olivier de Lagarde, a choisi cette précision apportée par la ministre chargée de la Citoyenneté au micro de Radio J parmi 16 « petites phrases » concourant au titre du mot le plus drôle de l’année en politique.Le candidat souverainiste à la présidentielle de 2022 Nicolas Dupont-Aignan, connu pour ses maladresses, n’est pas en reste et se voit attribuer le Prix du Jury pour sa déclaration : « Je suis fort chez les gens qui sont à la limite du vote ».L’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, chanceux, écope quant à lui du Prix du Jeu de « Miot » (en hommage à Jean Miot, créateur du prix) et du Prix Spécial du Jury pour sa saillie à l’égard des Républicains : « Quand la droite se durcit, elle se rétrécit ».Le Prix de l’encouragement a été décerné à Audrey Pulvar, adjointe à la maire PS de Paris Anne Hidalgo pour une déclaration énigmatique : « Ce qui se passe avec les votes extrêmes et l’abstention, c’est la traduction concrète des effets du réchauffement climatique ».L’ex-président François Hollande obtient, lui, Le Prix de la récidive : « Michel Barnier a un côté prince charmant pour les maisons de retraite ». Et la ministre de la Culture Roselyne Bachot le Prix Marcel Duchamp pour une déclaration pleine d’élégance : « Comme disait mon grand-père, mieux vaut avoir des gens dans sa tente et qui pissent dehors que l’inverse ».Le président Macron s’est vu décerner le prix Sigmund Freud, pour sa réponse à une agricultrice lors de sa visite d’une foire en Provence : « La réforme des retraites, on fera cela quand on tombera les masques ». Pas de sitôt, donc…Le Prix de la révélation de l’année a été attribué à Sandrine Rousseau, candidate à la primaire écologiste : « Je vis avec un homme déconstruit et je suis super heureuse ». Et, enfin, le Prix des Internautes a été décerné, ex-æquo, au Premier ministre Jean Castex - « Moins nous alimentons les polémiques auto portées, mieux nous nous portons - et au sénateur LR de Paris Pierre Charon : « Xavier Bertrand voulait être hypersonique, il est subsonique, il n’a pas passé le mur du son ».Le prix « Press club, humour et politique » avait été remporté en 2019 par Édouard Philippe. À la question de savoir si tout remontait à Matignon, le Premier ministre de l’époque avait répondu : « Non, seulement les emmerdes ». En raison de l’épidémie du Covid-19, le p

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir