Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

Variant Omicron - "Il n'y a pas de raison de paniquer et aucune nouvelle fermeture des frontières n'est envisagée pour l'instant" déclare le président américain, Joe Biden, dans un discours à la Maison Blanche

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
Joe Biden a estimé lundi qu'il n'y avait "pas de raison de paniquer" face à la propagation du nouveau variant Omicron du Covid-19, tout en appelant les Américains à se faire vacciner et à recevoir leurs doses de rappel. "Il y a des raisons d'être préoccupés face à ce nouveau variant, mais pas de raison de paniquer", a dit le président américain dans un discours à la Maison Blanche.

A l'approche des fêtes de fin d'année, il a appelé les Américains à se faire vacciner et à faire vacciner leurs enfants, ou le cas échéant à recevoir leurs doses de rappel, ainsi qu'à porter un masque à l'intérieur.

Le président américain a estimé que "tôt ou tard" ce nouveau variant apparaîtrait également aux Etats-Unis, mais il n'a pas annoncé de mesures contraignantes supplémentaires dans l'immédiat, que ce soit aux frontières ou à l'intérieur des Etats-Unis.

"Je n'anticipe pas cela à ce stade", a-t-il dit en réponse à une question sur des restrictions supplémentaires, alors que les Etats-Unis ont déjà fermé leurs frontières aux voyageurs en provenance de huit pays d'Afrique australe. Joe Biden a déclaré par ailleurs que "si les gens sont vaccinés et portent un masque, il n'y a pas besoin de confinement".

Interrogé sur une éventuelle obligation de vaccin ou de test pour prendre des vols domestiques aux Etats-Unis, le président démocrate a répondu: "A ce stade, ce n'est pas une recommandation" de la communauté scientifique.

Joe Biden a ajouté qu'il présenterait "jeudi" une stratégie détaillée de lutte contre le Covid-19 pendant l'hiver, "pas avec des fermetures ou des confinements, mais en amplifiant la vaccination, les rappels, les tests".

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir