Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier

Tout le monde debout (TF1) : comment Franck Dubosc a eu l'idée du scénario

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
Tout le monde debout (TF1) : comment Franck Dubosc a eu l'idée du scénario
Franck Dubosc a tourné dans des dizaines de films depuis le début de sa carrière dans les années 80. Recto-verso (1999), Incognito (2009), Bienvenue à bord (2011), Toute ressemblance (2019), entre autres. Mais il n'est pas simplement acteur. Il est aussi scénariste. Il a notamment assisté Fabien Onteniente à l'écriture des films Camping (2006, 2010, 2016), Disco (2008) et All Inclusive (2019). Et il s'est aussi lancé dans la réalisation. Il a écrit et réalisé la comédie romantique Tout le monde debout, sorti en 2018, que les téléspectateurs pourront voir ou revoir dimanche 28 novembre sur TF1. Le pitch : Égoïste et misogyne, Jocelyn (Franck Dubosc), un homme d’affaires à qui tout réussit, tombe sous le charme d’une voisine de sa mère, Julie (Caroline Anglade). À la suite d'un malentendu, il est amené à utiliser un fauteuil roulant et à se faire passer pour une personne handicapée afin de la séduire. Le gros souci, c’est quand celle-ci lui présente sa sœur Florence (Alexandra Lamy)… elle-même paraplégique. Au casting également : Gérard Darmon, Elsa Zylberstein, Claude Brasseur, François-Xavier Demaison.À la sortie du film, Franck Dubosc avait expliqué, dans une interview accordée à Télé Star, ce qui lui avait inspiré l'idée du scénario. "À la base, il y a plusieurs choses", a-t-il déclaré, ajoutant : "Bien sûr, il y a ma mère, qui est en fauteuil roulant, mais cela n'a pas été l'élément déclencheur." L'élément déclencheur est très personnel : "Je suis parti de ce personnage de séducteur que j'ai beaucoup joué, à qui je voulais faire un croche-pied. Je voulais lui faire vivre une histoire d'amour sous le signe de la différence. Et c'est là qu'est intervenu le handicap ! Parce qu'il y a cette question qui me hante depuis ma jeunesse : ”Si je rencontrais une personne invalide, est-ce que je serais capable d'aller plus loin avec elle ?”" Avec humilité, Franck Dubosc a conclu : "Ça me renvoie à ma propre lâcheté."

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir