Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

PHOTO « Pardonne-moi » : les incroyables excuses publiques d'Eric Abidal auprès...

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
PHOTO « Pardonne-moi » : les incroyables excuses publiques d'Eric Abidal auprès de...
L'affaire Kheira Hamraoui aura eu de nombreux retentissements, dont certains insoupçonnés. La joueuse du Paris Saint-Germain agressée dans la nuit du 4 novembre 2021, était accompagnée d’Aminata Diallo qui conduisait la voiture dans laquelle elle se trouvait. Après avoir écarté l'implication de cette dernière, les équipes en charge de l'enquête se sont tournées vers Eric Abidal. Et les investigations ont mené à une vérité ignorée de tous : l'ancien joueur de Barcelone entretenait une relation extra-conjugale avec Kheira Hamraoui. Sitôt l'adultère dévoilé, Hayet Abidal, épouse du footballeur depuis de nombreuses années et mère de leurs enfants, a demandé le divorce.« Prise à partie, bien malgré elle, dans l’affaire Hamraoui, elle espère laver son honneur et sa réputation salie par la rumeur et réitère son souhait d’être entendue très rapidement sur un dossier qui a déjà fait plusieurs victimes collatérales » a poursuivi l’avocat de l'épouse baffouée. En ce mardi 23 novembre, Eric Abidal est sorti du silence et a publié sur Instagram un message d'excuses pour sa femme."Hayet Abidal, pardonne-moi", tels sont les premiers mots énoncés par l'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais. "Peu importe ta décision, tu resteras à mes yeux la femme de ma vie, et surtout la mère de nos merveilleux enfants", a poursuivi celui qui vit à Barcelone. L'ancien international de l'équipe de France de football souhaite par cette action visiblement s'absoudre de son méfait. "Je mérite cette humiliation même si elle me tue vivant", a-t-il expliqué dans son message. Il espère que la mère de leurs cinq enfants pourra un jour lui pardonner cette offense : "El hamdouli'allah (Gloire à Dieu, ndlr), An sha' allah (Si Dieu le veut, nldr) un jour tu me pardonneras".Le plus surprenant dans cette démarche n'est pas tant cette auto-flagellation que cette volonté de crier au monde entier à quel point il regrette d'avoir commis cette tromperie. Le footballeur a en effet tagué deux grands journaux internationaux à la suite de son post, Le Monde et El Mundo Deportivo. Eric Abidal affiche aux yeux de tous sa faute et son repentir. Suffisant pour s'attirer la pitié d'Hayet ?
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir