Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier

Olivier Véran a reçu sa troisième dose : le ministre alerte les Français

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
Olivier Véran a reçu sa troisième dose : le ministre alerte les Français
75,6% de la population française a au moins reçu une première dose de vaccin contre la Covid-19. Et 67,7% les deux doses. Mais une troisième dose est désormais disponible pour les personnes âgées de plus de 65% et les immunodéprimées. “Quand on est un peu plus âgé, ou quand on est malade et qu'on a un système immunitaire qui est fragile, eh bien, on peut perdre cette mémoire qui est acquise par la vaccination, et donc, on a un coup de boost avec un nouveau vaccin”, expliquait Olivier Véran le 30 août dernier dans C à Vous. Anne-Elisabeth Lemoine lui avait inévitablement demandé si cette troisième dose pourrait être étendue à une population plus jeune. “Je vous ai dit que je ne disais jamais 'jamais'. Donc je ne vous dis pas 'jamais'. Je vous dis qu'aujourd'hui, je n'ai pas de recommandations scientifiques pour aller au-delà des plus de 65 ans”, répondait le ministre de la Santé.Et il y a quelques jours, c’est Elisabeth Borne qui parlait de cette troisième dose sur Europe 1. La ministre du Travail et de l’Emploi évoquait le risque de perdre le pass sanitaire pour les Français refusant cette troisième piqûre. “C'est quelque chose qu'on regarde mais ce n'est pas décidé aujourd'hui. Quand vous êtes une personne âgée vaccinée depuis plus de six mois, c’est vraiment très important, on sait que l’immunité baisse fortement au bout de six mois donc il faut absolument faire cette troisième dose”, affirmait la ministre.Ce mardi 26 octobre, Olivier Véran a reçu sa troisième dose dans un hôpital parisien, comme il l’a affirmé à l’AFP. Après AstraZeneca en février et Moderna en mai, le ministre a reçu une injection de Pfizer. Pourtant, il n’a pas l’âge requis. Mais comme il est médecin neurologue, l’ex de Coralie Dubost avait le droit de prétendre à cette troisième injection. Il en a même profité pour faire sa vaccination contre la grippe “dans l’autre bras”. Sans grande surprise, Olivier Véran a profité de sa troisième piqûre pour alerter les Français. “Je me protège, je protège les personnes avec qui je suis en contact. Et j’envoie un signal en disant « Allez-y »”, a prononcé le ministre. Une mise en garde qui ne risque pas de plaire à tout le monde.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir