Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 28 jours

A Kaboul, des musiciens inconsolables d'avoir abandonné leurs instruments

Agence France-Presse
Agence France-Presse
"Je suis vivante, mais les talibans ont pris mon âme", comme Bahar (nom d'emprunt), violoniste alto de 18 ans, les musiciens à Kaboul sont privés de leurs instruments depuis l’arrivée au pouvoir des talibans.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir