Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 29 jours

PHOTO – Victoria de Suède : l'état de santé de son mari inquiète

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
PHOTO – Victoria de Suède : l'état de santé de son mari inquiète
C’est la tradition. Comme chaque année, la Cour royale de Suède publie une photo en l’honneur de l’anniversaire d’un membre de la famille royale. Ce mercredi 15 septembre était le jour de Daniel Westling, qui célébrait son 48ème anniversaire. Pour l’occasion, l’époux de Victoria de Suède est apparu en pleine nature, habillé d’une chemise à carreaux et d’un gilet en laine. Un cliché réalisé en toute simplicité en comparaison de celles réalisées pour le 10ème anniversaire de mariage du couple princier en juin dernier, d’après le site Histoires royales.Si la photo de Daniel Westling fait aussi parler d’elle, c’est bien parce que l’époux de la princesse héritière apparaît amaigri. Aux dernières nouvelles, celui-ci avait contracté le covid-19 en mars dernier avec sa compagne, sans toutefois déclarer des symptômes alarmants. La Cour royale avait alors annoncé avec soulagement qu’ils « se portaient bien ». En revanche, l’état de santé de Daniel Westling est surveillé de près après que celui-ci a subi une greffe de rein en 2009.En effet, depuis l’enfance, Daniel Westling souffrait d’une maladie rénale congénitale, qui a nécessité la greffe d’un rein. En 2009, alors qu'il était fiancé à la princesse Victoria, c’est son père, Olle Westling, qui lui avait fait don de l’un de ses organes. Dix ans plus tard, sur la chaîne suédoise TV4, l’époux de la princesse était alors revenu sur son expérience de la maladie et ce geste émouvant de la part de son père. « C’est comme si vous aviez soudainement revu la vie en couleurs après l’avoir vue en noir et blanc », avait-il déclaré à l’époque. Depuis l’intervention, Daniel Westling s’estime chanceux d’avoir bénéficié d’une telle opération, alors que d’autres malades patientent de longues années sur les listes d’attente pour recevoir une transplantation et ne survivent pas. S’il semble bien se porter aujourd’hui, le père de famille doit tout de même prendre des immunosuppresseurs pour le reste de sa vie, un traitement mettant en repos le système immunitaire pour prévenir le rejet d’une greffe.Article écrit en collaboration avec 6Medias.
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir