Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

“C’est lui” : une amie de Delphine Jubillar accuse Cédric

Allo Trends & Fun
Allo Trends & Fun
“C’est lui” : une amie de Delphine Jubillar accuse Cédric
Depuis désormais sept mois, l’enquête sur la disparition de Delphine Jubillar se poursuit. Pour rappel, l’infirmière de 33 ans s’est volatilisée dans la nuit du 15 au 16 décembre, à Cagnac-les-Mines, près d’Albi dans le Tarn. Nouveau rebondissement six mois plus tard, quand son époux Cédric Jubillar a été mis en examen le 18 juin dernier, pour “homicide volontaire par conjoint”. Incarcéré à la maison d'arrêt de Seysses, près de Toulouse, en Haute-Garonne, l’artisan de 33 ans nie fermement. Alors que les enquêteurs poursuivent leurs recherches, plusieurs amies de Delphine Jubillar continuent elles aussi, de leur côté, leurs investigations.Régulièrement, un groupe d’amies de Delphine Jubillar organise des battues dans l’espoir de la retrouver, ou au moins des indices sur sa disparition. Ce jeudi 22 juillet 2021, un nouveau rassemblement était justement organisé, à 9 heures, sur le parking du cimetière de Saint-Dalmaze, à Cagnac-les-Mines. Nos confrères du Point étaient sur place et ont rencontré plusieurs amies de la mère de famille disparue. Parmi ces femmes, une est désormais convaincue que Cédric Jubillar est coupable et que “c’est lui” qui a tué son épouse.Si en décembre, l’amie en question avait des doutes, la mise en examen de Cédric Jubillar et les “preuves” démontrées par le procureur de la République lors de sa conférence de presse donnée le 18 juin, ont fini par la convaincre. “Delphine n’était pas bête, elle ne serait jamais sortie la nuit en nuisette”, a-t-elle ajouté auprès de nos confrères. Ce jour-là, le groupe d’amies arpentait une zone croisée par une route en contrebas, qui échappe aux caméras de surveillance. Selon cette même amie, Cédric Jubillar “connaît bien cet endroit”, lui qui est artisan plaquiste. La femme ajoute que le père de famille a “l’habitude” de porter des charges lourdes, de par son travail. Avant de continuer les recherches dans la zone, une autre proche a terminé : “On garde aussi l’espoir qu’elle ne soit pas là.”Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir