Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier

Une appli, un QR Code, pas de caisses… Voyage dans une supérette autonome

Le Parisien
Le Parisien
L'enseigne portugaise Continente, en partenariat avec la start-up Sensei, a ouvert fin mai à Lisbonne une supérette de 150 m2 complètement automatisée, sans passage en caisse. C'est la première fois qu'une enseigne de distribution "classique" ouvre au public un magasin de ce genre et de cette taille en Europe. Grâce notamment à un système de capteurs dans les rayons et de caméras au plafond (qui ne font pas de reconnaissance faciale mais qui analysent les mouvements), le magasin peut identifier les produits choisis pour directement facturer le panier de courses. Les clients, après avoir téléchargé une application et rentré leurs coordonnées bancaires, peuvent accéder au magasin grâce à un QR code, faire leurs courses, et sortir. Ils sont facturés ensuite. Depuis quelques mois, ailleurs dans le monde, d’autres systèmes similaires ont vu le jour. Amazon, par exemple, a ouvert en mars dernier à Londres un supermarché autonome semblable aux Amazon Go installés aux Etats-Unis. En France, la start-up Storelift, notamment, a créé « Boxy », des mini-supérettes sans caisses ni vendeur. A l’image de celle inaugurée dans le port de Genevilliers en septembre 2020, d’autres devraient d’ailleurs voir le jour dans les prochains mois. Parmi les enseignes grand public, Monoprix a aussi développé une box autonome, installée au siège de l'entreprise, mais qui est uniquement accessible à ses collaborateurs Le groupe Casino, propriétaire de Monoprix, réfléchit néanmoins à un déploiement plus large, à terme, de cette box automatisée et autonome, notamment dans les aéroports ou les hôpitaux.
Plus sur