Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

« Un cancer vicieux » : Kim Jong-un et sa nouvelle lubie improbable vont faire des...

Pause Fun
Pause Fun
« Un cancer vicieux » : Kim Jong-un et sa nouvelle lubie improbable vont faire des...
La K-Pop, le nouveau front de bataille de Kim Jong-un. Des documents divulgués par le gouvernement Nord-Coréen et détaillés dans le New York Times montrent que l'homme d'État mène une campagne anti K-Pop et cible en particulier les fans de BTS. Pour le chef suprême de 37 ans, ce mélange de style musical européen avec des paroles coréennes est "un cancer vicieux" qui risquerait de corrompre le peuple nord-coréen qui vit sous son contrôle totalitaire.En fait, la K-Pop est responsable d'avoir propagé un sentiment "antisocialiste" et d'avoir corrompu "la tenue, les coiffures, le discours, les comportements" des jeunes d'après le contenu des documents. Face à ce phénomène, Kim Jong-un, connu pour être un dictateur brutal, a donc ordonné une répression contre les fans de K-Pop. Difficile de dire jusqu'où il ira pour endiguer ce qu'il considère comme une invasion culturelle de la Corée du Sud et de ses boys bands.En mai, le dirigeant de la Corée du Nord a lancé une incroyable répression contre les jeans skinny et les coupes mulet dans son pays. Pourquoi ? Le dictateur trouve ce vêtement et cette coiffure comme symbole de décadence du monde occidental. C'est le quotidien Rodong Sinmun, le Journal des Travailleurs coréen, qui confirme cette information dans un article : "L'histoire nous enseigne une leçon cruciale qu'un pays peut devenir vulnérable et finalement s'effondrer comme un mur, indépendamment de sa puissance économique et de défense si nous ne nous accrochons pas à notre propre style de vie." Avant d’ajouter que le parti au pouvoir devait agir contre cette "invasion d'un mode de vie capitaliste" occidental, jugé comme "décadent."
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir