Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

« On va se faire vanner ! » : Roselyne Bachelot a donné un conseil avisé à...

Pause Fun
Pause Fun
« On va se faire vanner ! » : Roselyne Bachelot a donné un conseil avisé à Jean...
Roselyne Bachelot n'est pas dupe. Le 19 mai dernier, Emmanuel Macron et les membres du gouvernement ont eux aussi profité de la réouverture des terrasses et des lieux culturels. Après s'être attablé dans un café parisien avec le président de la République au petit matin, Jean Castex s'est rendu au cinéma avec Roselyne Bachelot en fin de journée. Pour cette sortie commune, scrutée par les médias, la ministre de la Culture a donné un précieux conseil au locataire de Matignon, comme elle l'a confié à Philippe Vandel, ce mardi 25 mai, sur Europe 1 : "J'ai déconseillé au Premier ministre quand on a décidé d'aller au cinéma ensemble d'aller voir 'Adieu les cons' parce que je me suis dit 'on va se faire vanner un maximum'", a-t-elle avoué avec humour dans l'émission Culture médias.Une anecdote qui n'a pas manqué d'amuser le journaliste d'Europe 1 : "C'est vrai que la sortie de deux ministres qui sortent d'Adieu les cons, ça peut faire une image", a reconnu Philippe Vandel. De son côté, Roselyne Bachelot a précisé qu'elle ne boycottait cependant pas le film d'Albert Dupontel : "Mais après tout, Adieu les cons reste quand même dans mon casting !", a affirmé la ministre de la Culture. Le 19 mai dernier, un membre de l'entourage des deux ministres avait déjà confessé que cette situation aurait sans nul doute entraîné des moqueries : "Ça aurait été drôle, mais non", avait-il confié, avec ironie.Bien que tentés par ce long-métrage, qui a été récompensé sept fois lors des César 2021, Jean Castex et Roselyne Bachelot ont finalement porté leur choix sur Slalom, un film franco-belge réalisé par Charlène Favier, qui s'intéresse à la relation toxique entre une jeune championne de ski et son entraîneur. Un film profond et engagé, qui a visiblement plu à la ministre de la Culture : "On a été véritablement émus parce que c'est un sujet qui est un combat de notre gouvernement, la lutte contre les violences sexuelles et sexistes dans le sport. Le film de Mme Favier est formidable!", a confié Roselyne Bachelot sur Europe 1, ravie de constater que la réouverture des salles de cinéma ait été un succès.