Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois

Conflit israélo-palestinien : rites et intox | 18/05/2021 | Désintox | ARTE

Désintox - Arte
Désintox - Arte
Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 minutes, à 20h sur Arte.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur Twitter : https://twitter.com/ArteDesintox
Sur le site d'Arte : https://www.arte.tv/fr/videos/RC-014077/28-minutes/RC-016371/desintox/

Au Proche-Orient, dans l’horreur du conflit, les fausses informations font leur nid.

Comme cette vidéo, partagée par des pages pro-palestiniennes sur les réseaux sociaux, souvent au milieu de photos - authentiques, elles - d’enfants victimes des bombardements israéliens.

On y voit un jeune homme avec une kippa et des papillotes déchirer ses vêtements et ceux d’une femme.

Sur Instagram, la légende de cette vidéo, vue plus de 400 000 fois et totalisant des milliers de “j’aime”, dit : « Des Israéliens à Jérusalem déchirent leurs vêtements pour faire comme s’ils étaient victimes d’attaques palestiniennes. »

Sur Twitter, des pages turques la publient et obtiennent près de 2 millions de vues en assurant qu’il s’agit d’un groupe de juifs qui voulaient se présenter comme victimes, près de la mosquée Al Aqsa, alors que le lieu de culte de Jérusalem était le centre de tensions entre Palestiniens et forces de l’ordre israéliennes. Le message est même repris par une correspondante d’Al-Jazeera.

En réalité, cette vidéo n’est pas contemporaine des violences actuelles au Proche-Orient.

D’abord, on en trouve trace en 2018 sur Twitter.

Ensuite, déchirer ses vêtements de la sorte n’est pas synonyme d’une mise en scène. Comme le relève un journaliste américain sur Twitter : « Les Juifs religieux ont pour tradition de déchirer leurs vêtements quand ils visitent le Mont du Temple, ou le Mur des Lamentations. » Il existe d’ailleurs plusieurs pages web expliquant cette coutume, la Kriah en hébreu, également pratiquée lors des enterrements.

Cette hypothèse est d’autant plus à privilégier que l’une des personnes présentes dans la vidéo dit en hébreu : « Arrêtez de photographier, nous entrons maintenant en prière ici. » Bref rien à voir avec une mise en scène et avec les événements actuels.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir