Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 6 jours|9.4K vues

Cuba - Raúl Castro tire demain sa révérence et laisse la place à la nouvelle génération : Une page historique pour les habitants, dont presque tous n'ont jamais connu d'autre famille dirigeante

Jeanmarcmorandini.com
Jeanmarcmorandini.com
Après la mort de Fidel en 2016, le départ en retraite de Raul, bientôt 90 ans, qui passe le relais au président Miguel Diaz-Canel, 60 ans, tourne une page historique pour l'île et ses habitants, dont presque tous n'ont jamais connu d'autre famille dirigeante que celle des célèbres révolutionnaires.

«Raul ne va plus être à la tête du parti, mais en cas de problème Raul sera là, il n'est pas mort», veut croire Ramon Blande, militant communiste de 84 ans, masque en tissu sur le visage pour se protéger du coronavirus. Et certes, Miguel Diaz-Canel est «encore assez jeune», selon lui, mais «il affronte vraiment les problèmes».

Cette transition avait déjà franchi une étape décisive en 2018 lorsque Raúl Castro avait cédé sa place à la présidence de l'État à Miguel Diaz-Canel : à 60 ans, cet ancien ministre de l'Enseignement supérieur incarnait, justement, cette nouvelle génération qui n'appartient plus à celle de la révolution de 1959.

Dans ce pays géré par un parti unique, cette succession avait été minutieusement préparée et, surtout, Raúl Castro avait gardé un rôle politique : il était resté premier secrétaire du Parti communiste, un rôle jusque-là cumulé à la fonction de président.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir