Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 7 jours|72 vues

Marlène Schiappa : quand la ministre parle des QSR ou “quartiers sans relous”

MediaActuY
MediaActuY
Parmi les objectifs de Marlène Schiappa, on compte l'éradication du harcèlement de rue. Comment compte s'y prendre la ministre chargée de la Citoyenneté ? Avec la mise en place d'un baromètre qui aura pour but de mesurer l'ampleur du harcèlement de rue, et ainsi, d'identifier les "zones rouges". Une fois ces fameuses zones cartographiées, "des actions seront mises en place", comme le déploiement de policiers en civils qui interviendront "par surprise dès lors que des phénomènes de harcèlement de rue seront constatés", assure Marlène Schiappa, qui précise que sur "les 10 000 recrutements supplémentaires récemment annoncés par Gérald Darmanin, 2 000 seront mobilisés pour ce projet." Ainsi, la ministre déléguée va mettre en place un groupe chargé de plancher sur la création du baromètre qui devrait être publié dès le mois d'août. "Nous allons publier chaque année les chiffres compilés par le ministère de l'Intérieur", explique Marlène Schiappa qui déclare avoir comme objectif final de "créer des QSR, des quartiers sans relous."
3 000 verbalisations pour outrage sexiste enregistrées depuis 2018
A l'initiative de Marlène Schiappa, une loi contre le harcèlement de rue est officiellement entrée en vigueur en France le 1er août 2018. Sifflements, remarques déplacées...tout acte considéré comme "outrage sexiste" est désormais passible d'une amende de 90 euros minimum. Depuis son entrée en vigueur il y a 2 ans, on enregistre plus de 3 000 verbalisations.
Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir