Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 10 jours|75 vues

"Crétin de fils de p*te" : mais quelle mouche a encore piqué Donald Trump ?

Pause Fun
Pause Fun
"Crétin de fils de pte" : mais quelle mouche a encore piqué Donald Trump ?
Il ronge son frein depuis que Twitter lui a coupé son canal de communication préféré... Donald Trump aurait-il perdu ses nerfs ? L'ex président des États-Unis, qui vit désormais à Mar-a-Lago, en Floride, depuis qu'il a quitté ses fonctions et la Maison Blanche a assisté ce samedi soir à une réunion du Comité national républicain, où il s'est violemment emporté contre le chef de parti...Il ne pardonne pas à Mitch McConnell, sénateur du Kentucky, qui fut pourtant son stratège pendant quatre ans, d'avoir signé le 6 janvier, la certification officielle des résultats de la présidentielle de novembre 2020, donnant Joe Biden victorieux. Donald Trump qui n'a cessé de répéter qu'on lui avait volé l'élection considère toujours que les cadres du parti Républicain qui ne l'ont pas soutenu sont des traitres. C'est dans ce contexte que le Wall Street Journal rapporte qu'il aurait balancé, ce 10 avril : "Si c’était Schumer (leader des démocrates au Sénat NDLR) au lieu de ce crétin de fils de p de Mitch McConnell, ils n’auraient jamais permis que cela se produise. Ils l’auraient combattu".Et ce n'est pas la première fois que le papa d'Ivanka s'emporte contre cet adversaire. En février dernier, il avait également jugé qu'il était un "politicien renfrogné, maussade". De son côté, Mitch McConnell l'avait tenu pour "responsable" de l’attaque du Capitole en janvier dernier. Il avait alors estimé que les émeutiers avaient envahi le bâtiment parce que "l’homme le plus puissant de la planète les avait nourris de mensonges". Une déroute en 2021 qui n'a pas découragé Donald Trump pour 2024. Lui qui se rêve encore un avenir à Washington s'est félicité de son bilan et notamment du succès de la campagne de vaccination contre le Covid-19, à travers le pays. Il a d'ailleurs suggéré de renommer le vaccin, le "Trumpcine", en étant l'instigateur.
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir