Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 2 mois|177 vues

L'acteur américain George Segal, nommé aux Oscars, est mort

MediaActuY
MediaActuY
Le monde du cinéma est en deuil. Mardi 23 mars, George Segal s'est éteint à l'âge de 87 ans, rapporte le magazine américain Deadline. Son épouse Sonia a précisé que l'acteur nommé pour un Oscar de meilleur second rôle masculin pour son personnage de Nick dans Qui a peur de Virginia Woolf, est mort "de complications d'une opération de pontage cardiaque". Une triste nouvelle pour le monde du cinéma, notamment américain, dont il a été l'un des acteurs les plus courus durant plusieurs décennies.
Né le 13 février 1934 dans une petite ville de l'État de New York, il fait ses débuts au cinéma au début des années 1960 et apparaît notamment pour un petit rôle dans Le Jour le plus long, fresque épique de 1962 sur le Débarquement de Normandie. Cependant, c'est dans les années 1970 que sa carrière connaît un essor considérable, lorsqu'il joue Nick dans Qui a peur de Virginia Woolf aux côtés d'Elizabeth Taylor et Richard Burton. Il enchaînera par la suite les rôles principaux, comme dans La Nef des fous de Stanley Kramer, sorti en 1965, puis dans Bye Bye Braverman de Sydney Lumet, en 1968.
George Segal était Pops Solomon dans Les Goldberg
A l'affiche de plus d'une cinquantaine de films jusqu'en 2010, parmi les plus connus Allô maman, ici bébé, Prête à tout, 2012 ou encore Love, et autres drogues, il recevra - outre sa nomination aux Oscars - le Golden Globe du meilleur acteur dans une comédie en 1974 pour Une maîtresse dans les bras, une femme sur le dos. George Segal était également connu pour ses rôles à la télévision, principalement dans des sitcoms. Depuis 2013, il tenait ainsi le rôle de Pops Solomon dans Les Goldberg, une série produite par Adam F. Goldberg. "Aujourd'hui, nous avons perdu une légende. C'était un véritable honneur d'être une petite partie de l'incroyable héritage de George Segal, a réagi le producteur sur Twitter. (...) J'ai choisi la personne idéale pour jouer Pops. Tout comme mon grand-père, George était un enfant dans l'âme avec une étincelle magique. Je pense que ces souvenirs disent tout..."
Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir