Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 3 mois|9 vues

Michel Drucker : pourquoi l'animateur préfère se cacher avant son grand retour à la...

Pause Fun
Pause Fun
Michel Drucker : pourquoi l'animateur préfère se cacher avant son grand retour à la...
Michel Drucker se prépare pour son grand retour. Pour le moment, l'animateur préfère cependant ne pas se montrer à son public et ce n'est pas pour pour créer l'effet de surprise. Il s'est expliqué.Il pensait ce jour impossible et pourtant ! Le 28 mars prochain, Michel Drucker fera son grand retour sur le plateau de son émission Vivement Dimanche sur France 2. C'est la plus belle victoire de l'animateur de 78 ans qui revient de très très loin. En septembre 2020, il subit un triple pontage après que les médecins lui diagnostiquent une infection bactérienne. Un choc pour la star du petit écran, très hypocondriaque, qui a toujours fait attention à sa santé et fait beaucoup de sport. Il était donc impossible pour lui qu'on lui décèle de telles pathologies.Après une longue hospitalisation et une convalescence de plusieurs mois, le mari de Dany Saval se prépare à revenir dans l'arène. "Ma plus grande angoisse, c’est de me casser la figure, a-t-il révélé au Parisien. Je prépare ça comme une finale des Jeux olympiques. Les médecins me prennent pour un extraterrestre. Normalement, il faut un an pour se remettre d’une telle opération. Moi, sans la télé, je suis comme handicapé. Je ne déconne pas non plus : une heure et demie de sport le matin et sieste l’après-midi".S'il s'est remis au sport et a "déjà repris neuf kilos de muscles sur les onze qu'(il) avait perdus", cette douloureuse épreuve a laissé des traces. Pas question donc pour lui de se montrer avant son grand come-back à la télé. Même sur la photo illustrant l'article du Parisien, l'animateur pose de dos, une casquette vissée sur la tête. Le quotidien révèle qu'il ne souhaite pas pour le moment montrer son visage et pour une triste raison. "Je ne veux pas apparaître diminué, que les gens se disent que j’ai dérouillé, a-t-il expliqué. Ceux qui ne connaissent pas le métier me disent que je reviens trop tôt. Je vais leur prouver le contraire. Il me reste encore trois semaines de rééducation pour être au top". Son fidèle public n'en a jamais douté.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir