Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
le mois dernier|201 vues

« On aurait pu le sauver ! » : le père de Christophe Dominici rongé par la...

Pause Fun
Pause Fun
« On aurait pu le sauver ! » : le père de Christophe Dominici rongé par la...
Trois mois après la tragique disparition de Christophe Dominici, son père se remémore chaque détail. Rongé par la culpabilité, il est sûr que tout n'a pas été fait pour sauver son fils. Le 24 novembre dernier, Christophe Dominici est mort après une chute de plus de dix mètres au parc de Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine. Depuis cette date, Jean dit Janot, le père de l'ancien rugbyman de 48 ans, est rongé par la culpabilité. "On aurait pu le sauver, ça tient à si peu de choses", confie-t-il dans les colonnes de Paris Match. Il se remémore ces minuscules détails qui le laissent penser qu'ils n'ont pas tout fait pour l'aider. Les psys en ligne de mire. "J'en veux aussi aux psys qui n'ont pas pris au sérieux la maladie de mon fils, à quoi servent ces gens ?", se désole le père de Christophe Dominici. Il leur reproche de s'être contentés de rédiger des ordonnances au sportif, et s'indigne des consultations en "visioconférences" alors que son fils était traité pour dépression. "Ça ne suffisait pas pour le guérir", confie ce père meurtri.

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir