Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
il y a 6 mois|7 vues

La France fustige le comportement "inadmissible" de la Turquie et évoque un renforcement des sanctions

KANGAI NEWS
KANGAI NEWS
Par la voix du ministre délégué au Commerce extérieur, le gouvernement appelle à un "discours de vérité" face au comportement d'Ankara, notamment dans la crise du Haut-Karabakh, qui oppose Arménie et Azerbaïdjan.

Le prochain Conseil européen se penchera sur la Turquie et pourrait la contraindre "beaucoup plus" à cause de son comportement "inadmissible" au Haut-Karabakh, a mis en garde le ministre français délégué au Commerce extérieur, Franck Riester, samedi 21 novembre. A l'antenne de France Inter, le ministre a fustigé l'attitude d'Ankara autour des appels à boycott de produits français dans certains pays musulmans sur fond de controverse sur les caricatures du prophète Mahomet.

"La Turquie joue un rôle condamnable en matière d'instrumentalisation du discours du président de la République ou des positions de la France afin de nuire à la France et de nuire aux valeurs que porte la France", a-t-il jugé. Il a rappelé les autres griefs de Paris envers Ankara: "On souhaite que la Turquie change, on souhaite que ce comportement change, ce comportement expansionniste en Méditerranée orientale avec ces forages qui portent atteinte à la souveraineté chypriote et grecque".
Plus sur

Vidéos à découvrir

Vidéos à découvrir