Recherche
Bibliothèque
Se connecter
Regarder en plein écran
l’année dernière|3.1K vues

Rugbyman décédé après un plaquage : « Nicolas avait la vie devant lui »

Le Parisien
Le Parisien
« Mon fils en est mort suite à une percussion à l'épaule au niveau de la tête » martèle Philippe Chauvin, qui a accepté de parler devant notre caméra. Cet accident s’est produit, il y a un an, sur la pelouse du stade André-Moga de la ville de Bègles. Nicolas Chauvin, colosse de 95 kg et Espoir du Stade Français, s’effondrait sur un double plaquage haut et appuyé. Aujourd’hui, son père Philippe se bat pour que les règles du rugby soient appliquées. Il se bat aussi pour renforcer les sanctions et qu’elles deviennent suffisamment pour modifier les comportements.